Education 2.0

Est-ce qu’apprendre par cœur est une perte de temps ? J’en suis profondément convaincu depuis le premier jour où on m’a demandé d’apprendre un texte par coeur. Je l’avais oublié le lendemain, mais je me souvenais de l’existence de ce texte, de ce qu’il fallait en retenir et je savais où le retrouver.

Il me semble donc beaucoup plus important de réfléchir sur un texte, comprendre le sens général, les enjeux, les enseignements et savoir où le trouver.

L’un des objectifs de l’éducation devrait être de nous apprendre à réfléchir plutôt que de nous obliger à mémoriser des connaissances qui sont maintenant accessibles en quelques clics.

Cette question est posée dans un excellent billet de ReadWriteWeb France que je vous invite à lire :

Education 2.0 : apprendre par cœur est-il une perte de temps ?

Il y a bien sûr des choses qu’il faut savoir par coeur, mais qu’on retient sans effort dans l’action, la mise en pratique, l’usage comme par exemple des formules mathématiques ou le code de la route !

Mushroom Management

Quel est l’inverse du management de l’intelligence collective ? Diviser pour mieux règner ? S’enfermer dans une tour d’ivoire ? Prendre ses collaborateurs pour des idiots ?

Que nenni, j’ai enfin trouvé la réponse dans le livre d’Hervé Bommelaer “Booster sa carrière grâce au Réseau” (Eyrolles, 2007 – page 53). Il s’agit du “Mushroom management” (Mushroom signifie champignon en anglais).

L’objectif d’un mushroom manager est de manager ses collaborateurs comme des champignons  :

– en les laissant dans l’ombre

– en les nourrissant de moisissures

– en leur coupant la tête dès qu’ils grandissent trop vite

– en les éliminant quand ils deviennent envahissants

Avez-vous un mushroom manager ? Oui ! Alors, racontez-nous vite votre fabuleux destin de collaborateur champignon !

Aux origines de l’intelligence collective…

Denis Failly, Consutant Marketing Communication On-Line, publie régulièrement des interviews intéressantes sur “Les entretiens du futur“.

L’interview de Gérard Ayache suite à la publication de son livre : “Homo Sapiens 2.0” permet de remonter d’une certaine manière aux origines de l’intelligence collective.

Voici un extrait de l’interview :

Denis Failly : L’homme est-il par nature un être collaboratif ?

Gérard Ayache : “Ce n’est pas l’homme seulement qui est un être collaboratif comme vous dites. C’est le vivant en général qui ne peut se développer que par les échanges (j’ai parlé du métabolisme), les stratégies concertées de développement, de conquête de territoire, de survie, d’évolution. On sait aujourd’hui que les bactéries les plus primitives, celles qui vivaient dans leur soupe primitive il y a 3.5 milliards d’années, développaient des réseaux concertés et intelligents de survie.

La biologiste américaine Lynn Margulis a développé brillamment la thèse de l’endosymbiose en série. Il s’agit, pour faire simple, de la mise en commun des ressources d’organismes différents qui échangent leurs compétences, les associent, pour créer un organisme vivant nouveau, plus performant. Nous avons dans notre corps une multitude de traces de ces pratiques d’intelligence collaborative nées au fond des âges.”

Voilà de quoi méditer au moins pour tout l’été 😉 Je vous souhaite de bonnes vacances… si vous avez la chance de partir !

Le management de l’intelligence collective – 2ème édition

Mise à jour : la 3ème édition est maintenant disponible, cliquez ici !

Je vous annonce la sortie de la 2ème édition de mon livre “Le management de l’intelligence collective, vers une nouvelle gouvernance”.

couverture livre

Cette édition a été entièrement revue et enrichie afin d’intégrer mes 4 dernières années de pratique et de recherche dans ce domaine. Vous trouverez dans ce livre :
– La présentation des enjeux : développement durable, pyramide du management, innovation participative, mesure de la performance collective dans une économie du savoir…
– Un guide pratique du manager de l’intelligence collective (outils, méthodes, diagnostics,…),
– Un guide pour les dirigeants et consultants pour la mise en œuvre opérationnelle de cette nouvelle gouvernance,
– De nombreuses études de cas : General Electric, Nixdorf, Groupe Altran, Crédit Agricole (Finaref), Temex, Synertal, WDHB,…

Etant donné que le livre a doublé de volume, j’ai organisé le contenu en 4 grandes parties. Si vous avez déjà lu la première édition, je vous conseille quand même de relire l’introduction du livre ainsi que la première partie car mon approche de l’intelligence collective a beaucoup évoluée depuis 4 ans ! Voici le sommaire détaillé :

1ère partie : Les enjeux de l’intelligence collective

Chapitre 1 : De l’intelligence relationnelle managériale à l’intelligence collective
Chapitre 2 : Faire émerger une “entreprise intelligente”
Chapitre 3 : Définir un nouveau contrat social !

2ème Partie : Guide pratique du manager de l’intelligence collective

Chapitre 4 : Devenir Manager de l’intelligence collective
Chapitre 5 : Accélérer et optimiser le processus de prise de décision
Chapitre 6 : Manager l’intelligence collective et les connaissances avec AXIO
Chapitre 7 : Préparer et animer une réunion de réflexion collective
Chapitre 8 : Les technologies de l’information et de la collaboration (Web 2.0)
Chapitre 9 : De l’intelligence culturelle à l’intelligence collective
Chapitre 10 : Comment gérer les conflits dans une réflexion collective ?

3ème Partie Faire émerger l’intelligence collective dans une organisation

Chapitre 11 : Le processus d’émergence de l’intelligence collective
Chapitre 12 : Étape 1 : Vouloir coopérer
Chapitre 13 : Étape 2 : Savoir coopérer
Chapitre 14 : Étape 3 : Pouvoir coopérer

4ème Partie Pour aller plus loin !

Chapitre 15 : Études de cas
Chapitre 16 : Les enjeux liés à la performance
Chapitre 17 : L’avenir des technologies de l’information
Chapitre 18 : Quels sont les liens entre innovation et intelligence collective ?
Chapitre 19 : L’entreprise démocratique ?

Conclusion
Bibliographie
Lexique
Citations inspirant l’intelligence collective

Annexe 1 : Êtes-vous coopératif et quelle est votre perception de la coopération dans votre organisation ?
Annexe 2 : Questionnaire d’auto-diagnostic
Annexe 3 : Quelle est votre perception du mode de management dominant dans votre organisation ?
Annexe 4 : Quelles sont vos valeurs ?
Annexe 5 : Savoir manager une équipe
Annexe 6 : Modèles de contrat collaboratif

Je vous souhaite une bonne lecture !!! 😉

Penser autrement pour favoriser l’innovation

“Bien au-delà de la technologie et des questions de coûts ou de qualité de contrôle, l’innovation repose avant tout sur le management et l’intelligence collective. […]”

Ainsi débute un article publié par Muriel Jasor le 18 février 2008 dans le journal Les Echos.

Lire l’article complet :
http://www.lesechos.fr/management/actu/4687979.htm

Conférence de James Surowiecki sur l’intelligence collective

Je vous signale une conférence à Montréal (Auditorium du Centre Mont-Royal) le mercredi 27 février 2008 sur le thème “Google et les modèles qui révolutionnent la gestion“. Bernard Girard sera présent (je ferais un billet sur son livre prochainement) mais également James Surowiecki qui intervient à 11h15 sur le sujet suivant :Comment mobiliser l’intelligence collective ?

James Surowiecki est journaliste économique au New Yorker et auteur du bestseller The Wisdom of Crowds; Why The Many Are Smarter Than The Few And How Collective Wisdom Shapes Business, Economies, Societies And Nations.

Il défend, par sa propre théorie, que c’est par la sagesse collective d’un grand nombre que l’on parvient le mieux à faire progresser les entreprises et l’économie, les collectivités et les nations.

Le succès des communautés du Web par exemple, repose sur le fait qu’elles attribuent la majeure partie de la valeur ajoutée aux utilisateurs/producteurs de contenus plutôt qu’à l’infrastructure technique. Elles s’organisent autour du partage et de l’échange d’informations dans le but de créer des liens sociaux.

Comment permettre aux individus d’inscrire leur action individuelle dans une dimension collective et sociale? James Surowiecki vous démontrera pourquoi et comment mobiliser l’intelligence collective au sein de votre organisation ou sur le Web.

James Surowiecki est reconnu pour ses contributions dans de nombreuses publications renommées comme The New York Times, The Wall Street Journal, Foreign Affairs, Artforum, Wired et Slate. Il rédige également la rubrique The Bottom Line dans le magazine New York et collabore régulièrement à Fortune.

Plus d’information sur cette conférence …